United Europe and Villa Vigoni have been working hard for months with a small group of young Europeans (25-40 years old) coming from all over Europe to draft a concise and accessible document outlining where the EU should be heading. The group was made up of a mixture of academics and professionals working in a range of sectors. These people are the representatives of Erasmus generation, who have grown up with the EU and yet who are not currently the decision makers. They split themselves into a series of working groups to reflect upon the issues of Europe’s narrative, the EU’s institutions and decision-making structures as well as the question of European identity. I had the pleasure of meeting the European identity working group in the European Parliament to participate in their discussions and reflections.

The concise, clear text illustrates that many of Europe’s young people are committed to the European Union, which they view as fundamental in a globalised and rapidly changing world, but that there are many things which that need to be modified and improved. Europe is celebrating its 60th birthday this year. Much has been achieved, and much more needs to be done. This joint United Europe/Villa Vigoni project perfectly illustrates where many national and European politicians are currently going wrong: young people are not sufficiently involved or consulted on the issues which concern their futures, and yet they have so much to give.

On 25th March 2017 I was in Rome to March for Europe, as were the #RomeManifesto team, explaining and sharing their vision of the future of Europe.

The Rome Manifesto, which is open to all who share its vision to co-sign, can be found here: https://www.romemanifesto.eu/

*

L’ambition de la jeune génération pour l’Europe : Le Manifeste de Rome

United Europe et l’association Villa Vigoni ont travaillé dur ces derniers mois, accompagnés d’un petit groupe de jeunes européens (entre 25 et 40 ans) originaires de toute l’Europe, pour ébaucher un document concis et accessible à tous qui souligne la voie que l’UE devrait emprunter dans à l’avenir. Le groupe était composé à la fois d’académiciens et de jeunes professionnels de divers secteurs. Représentants de la génération Erasmus, ces personnes ont grandi avec l’UE mais qui ne comptent pas encore parmi ses décideurs. Répartis en plusieurs groupes de travail, ils ont menés une réflexion sur différents sujets, allant du « récit » européen au fonctionnement des institutions et des procédures de prises de décision, en passant par la question de l’identité européenne. J’ai eu le plaisir de rencontrer au sein du Parlement européen le groupe de travail chargé de la question de l’identité et de prendre part à leurs discussions et réflexions.

Le texte, clair et concis, montre que beaucoup de jeunes européens sont convaincus de l’importance de l’Union européenne, qu’ils voient comme fondamentale dans un monde globalisé en mutation permanente, mais considèrent qu’il reste encore beaucoup de choses qui ont besoin d’être modifiées et améliorées. L’Europe fête son 60ème anniversaire cette année. Beaucoup de projets ont été réalisées, et beaucoup d’autres restent à accomplir. Ce travail commun d’United Europe/Villa Vigoni est une belle illustration de ce que beaucoup d’hommes politiques nationaux et européens font actuellement de travers : les jeunes ne sont pas suffisamment impliqués ou consultés sur les thématiques qui concernent leur avenir, alors qu’ils ont pourtant beaucoup à apporter.

J’étais à Rome le 25 mars 2017 à l’occasion de la Marche pour l’Europe, à l’instar de l’équipe du #RomeManifesto, pour expliquer et partager leur ambition pour l’avenir de l’Europe.

Le Manifeste de Rome, qui peut être signé par tous ceux partageant la même ambition, est disponible à l’adresse suivante : https://www.romemanifesto.eu/

 

2017-05-19T00:49:59+02:00