Les réticences allemandes à une réforme de la zone euro sont mal comprises. Si la France tient ses promesses de réforme, les Allemands entendront les propositions d’ouverture d’Emmanuel Macron.

Le président de la République a tenu à la Sorbonne un discours majeur sur l’Europe. Peu avant, le peuple allemand élisait un Bundestag moins homogène. Angela Merkel va-t-elle saisir la main tendue ?

En savoir plus sur Les Echos.fr

2018-01-03T15:51:26+00:00