Sous la Ve République, grâce notamment au scrutin uninominal, la France a joui d’une grande stabilité politique. Les élections législatives ont en général dégagé des majorités claires, ce qui a mis le pays à l’abri des jeux parlementaires. C’est un progrès notable après l’instabilité des IIIe et IVe Républiques. Ayant élu Emmanuel Macron à la présidence de la République, les Français lui donneront sans doute, lors des élections législatives, une majorité parlementaire lui permettant d’agir. Mais on peut comprendre qu’ils s’interrogent sur la manière dont un mouvement aussi jeune entend gouverner.

Lire la suite sur Revue Etudes

2018-01-03T16:55:36+00:00