English version below.

 

Mario Draghi s’est exprimé en commission ECON du Parlement européen, à Bruxelles, aujourd’hui lundi 15 février 2016. Comme le coordinateur du PPE Burkhard Balz (Allemagne), j’ai interrogé le Président de la BCE sur l’accord en cours de discussion avec le Royaume-Uni.

Questions :

« Des négociations sont en cours pour trouver, comme le dit Monsieur Tusk, « un nouvel arrangement pour le Royaume-Uni dans l’Union européenne ». Pour moi, il y a déjà « un arrangement pour le RU dans l’UE», et ce sont les traités. C’est la raison pour laquelle je crains que la décision envisagée par les chefs d’Etats et de gouvernement ne crée des incertitudes juridique et politique.

1/ Ne pensez-vous pas qu’un accord international ambigu crée un dangereux précédent, de nature systémique ?

Vous avez-vous-même insisté sur le fait que la BCE n’était pas partie aux négociations en cours. Mais, si les chefs d’Etats et de gouvernement avaient eu recours à la procédure ordinaire de révision des traités (art 48TUE), nous aurions eu un avis officiel de la BCE et le Parlement européen également aurait été impliqué.

2/ Ne pourrions-nous pas utiliser cette opportunité pour rendre la zone euro plus solide, pour aller plus loin dans l’intégration ? »

Réponses :

Mario Draghi a exprimé son accord sur les deux éléments : il envisage les problèmes « de nature systémique » qui risqueraient d’advenir avec un accord qui est « loin d’être clair ».

Pour lui, deux lignes directrices sont à suivre : la protection du marché intérieur et celle de l’union monétaire.

Il a également insisté sur la nécessité d’aller plus loin dans l’intégration – la situation actuelle n’étant pas satisfaisante, cette opportunité serait pour lui « une raison supplémentaire » pour approfondir les liens dans la zone euro.

Retrouvez la vidéo de l’échange ici


Question to Mario Draghi, President of the European Central Bank, concerning the draft agreement proposed by Donald Tusk.

Today, Monday 15th February 2016, Mario Draghi spoke at the ECON committee meeting in the European Parliament in Brussels. Just like the EPP coordinator Burkhard Balz (Germany), I questioned the ECB President about the deal currently being negotiated with the United Kingdom.

Questions:

There are on-going negotiations to find, as Mr Tusk calls it, “a new settlement for the UK within the EU”. For me the settlement up until now was the Treaties. That is the reason why I fear that the envisaged decision of the Heads of State and Government creates legal and political uncertainties.

1/ Do you not think that an ambiguous international agreement is creating a dangerous precedent of a systemic nature?

You have yourself insisted on the fact that the ECB is not participating in the current negotiations. However, if the Heads of State and Government had chosen the usual path of treaty revision (article 48 TEU), the ECB would have submitted an official opinion and the European Parliament would also have been involved.

2/ Should we not use this opportunity to consolidate the Euro zone, to integrate further?

Answers: 

Mario Draghi agreed with both points: he considered that an agreement which is “less than clear” risks leading to problems “of a systemic nature”.

For him there are two guidelines to follow: protecting both the internal market and monetary union.

He also insisted on the need for further integration – the current situation is not satisfactory, for him this would be “one more reason” to strengthen the links within the Euro zone.

Find the video of the exchange here

2017-05-18T10:37:03+02:00