Mardi des Bernardins du 24 mai 2016 au Collège des Bernardins

La construction de l’ Europe relève d’un long processus laborieux. Près de 60 ans après le Traité de Rome de 1957 reste -t- il un espace pour la poursuite d’un projet européen ? Le développement des échanges intra-européens contribue à nourrir une culture commune pour la jeunesse. La monnaie unique, les voyages facilités par l’espace Schengen, les échanges universitaires Erasmus, sont autant de moyens permettant l’avènement d’un esprit européen conforme au vœu de Schuman de « créer une union sans cesse plus étroite entre les peuples ». Toutefois, les récents résultats électoraux des partis extrêmes lors des élections européennes, témoignent d’un euroscepticisme croissant et d’une réalité politique inaccessible aux citoyens a fortiori jeunes . Alors qu’initialement, l’organisation européenne était perçue comme un moyen de rassembler les peuples, le contexte actuel semble révéler une défiance généralisée: Grèce, migrants, BrExit … autant d’épreuves pour la solidarité européenne. L’Europe saura-t-elle faire face à ce contexte délicat ? La prochaine génération sera-t-elle européenne ?

En collaboration avec les classes préparatoires du lycée Notre-Dame du Grandchamp.

INTERVENANTS

Valéry Giscard d’Estaing
Président de la République française de 1974 à 1981

Sylvie Goulard
Députée européenne

Antoine de Romanet
Co-directeur du département de recherche Société, Liberté, Paix

Dominika Rutkowska-Falorni
déléguée générale du Mouvement Européen France

2017-05-19T00:50:17+02:00