« Le 19 février 2016, les Chefs d’Etat ou de gouvernement de l’Union réunis en Conseil européen se sont accordés à l’unanimité pour autoriser l’un des leurs à s’écarter radicalement, sous prétexte d’une réforme en profondeur de l’Union, des principes qui sont les siens depuis des lustres. »

Il est rare que des académiques utilisent des mots aussi forts. Mais comment enseigner à des étudiants la construction européenne face à cette Europe « arrangée », qui porte atteinte aux fondamentaux de l’intégration européenne ?

Comme ils le rappellent : « l’Europe est une création du Droit, l’Europe se fait par le droit ».

C’est pour cette raison que la réaction du CEDECE, association de juristes et universitaires se consacrant à l’étude de la construction européenne, vaut la peine d’être lue.

C’est avec leur aimable permission que nous le publions ici.

Cliquez ici pour télécharger le document en PDF

2017-05-18T09:44:09+02:00