Comme  l’a écrit Emmanuel Beretta dans Le Point,  « il ne faut pas se laisser abuser par le titre de cet essai, « Goodbye Europe ». Sylvie Goulard ne souhaite pas la disparition de l’Europe politique, mais sa renaissance. »

Le référendum que le gouvernement britannique organise le 23 juin prochain, à propos de l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, nous tend en réalité un miroir où se reflètent nos propres doutes et faiblesses.

Il ne fait pas de doutes que le départ de ce pays affaiblirait l’Union européenne : elle perdrait une démocratie de premier plan, un partenaire géopolitique majeur, une économie dynamique et ouverte ainsi que la première place financière mondiale. Un précédent serait créé qui, par effet domino, pourrait enclencher un délitement. Mais l’accord international auquel sont parvenus nos chefs d’États ou de gouvernement le 19 février dernier illustre crûment les errements de l’Europe actuelle: les dirigeants européens « prétendent retenir le RU dans l’Union par le reniement de ses règles et le sacrifice de sa substance. Est-ce le RU qui la quitte ou tous l’ont-ils déjà abandonnée ? »

Lire la suite

Find here the main ideas of the book in English

Commandez en ligne

Retrouvez les extraits publiés dans Le Point

 

2017-05-17T18:53:08+00:00