La faible croissance de l’économie est souvent imputée aux contraintes européennes, d’où la demande récurrente d’une plus grande «flexibilité» budgétaire. Réduire davantage le déficit sans garantir une meilleure utilisation de l’argent public n’est cependant qu’une solution pratique, susceptible de gonfler la dette au détriment des générations futures.
Au lieu de cela, il existe un réservoir de développement important qui pourrait être mieux exploité: une étude de l’OCDE montre depuis des années, étayée par des résultats chiffrés, l’impact positif sur la croissance d’une forte politique de réduction des inégalités entre les sexes.

Lire la suite sur Il Tempo delle Donne (article en italien).

2018-01-03T16:46:15+00:00