Dans la perspective des auditions, les coordinateurs de la commission ECON du Parlement européen ont adressé une lettre au Président Juncker afin d’obtenir des clarifications sur les rôles respectifs, au sein de la Commission, des Commissaires et des Vice-Présidents, leurs lettres de mission n’étant pas toujours dépourvues d’ambiguïté. La réponse de Juncker est arrivée ce jeudi 25 octobre

 

Letter to Mr Juncker’s college

Download the PDF file .

 

Cette lettre apporte un élément nouveau : ce sont les Vice-Présidents qui proposent au Président d’inscrire des initiatives législatives à l’ordre du jour du collège.

Toutefois, un certain nombre de points restent relativement flous notamment :

  • Quelle est la marge de manœuvre du Commissaire en charge de la surveillance des politiques économiques et budgétaires des États membres ? C’est le Vice-Président, conjointement avec M. Moscovici qui préparera et soumettra au collège les décisions ; le pouvoir est donc partagé ;
  • Qui assure la représentation de la Commission au conseil ECOFIN, à l’Eurogroupe, aux échanges avec la commission ECON du PE et à la BCE ? M. Dombrovskis en assure « le management et la coordination » mais ces termes ne sont pas clairs ; il ne permet pas de savoir qui siègera dans la salle et qui aura le pouvoir de négocier avec les États ; les deux fonctions ne devraient pas être dissociées.
  • Qui représente la zone euro à l’extérieur ? M. Dombrovskis « contribue » à la représentation externe de la zone euro qui donnera lieu à des arrangements pragmatiques « dans les premières semaines du mandat ». C’est tout sauf précis.

Cette dernière remarque me préoccupe infiniment. Les partenaires de l’Europe cherchent toujours un « numéro de téléphone ». Les responsabilités vis-à-vis de l’extérieur, autorités publiques ou marchés, doit être claire comme du cristal. C’est une question de crédibilité collective. Les rivalités, la cacophonie seraient terribles pour l’UE.

Les auditions des Commissaires, que vous pourrez suivre en direct sur le site du Parlement européen, seront dès lors un moment clé pour obtenir ces clarifications ou, à défaut, exiger de la Commission des engagements précis.

 

Le correspondant du Financial Times à Bruxelles, Peter Spiegel a mis sur son blog un document préoccupant pour le Commissaire Moscovici

article 6

Dans le champ de la coordination et de la surveillance des politiques économiques et budgétaires des Etats membres, en particulier de la zone euro, toute décision requérant l’approbation de la Commission européenne en vertu des traités, sera préparée et soumise

[au collège] conjointement par le Vice-Président [M. Dombrovskis] et le Commissaire [M. Moscovici]

 

Ce qui prouve que le débat sur Europe 1 le 15 septembre n’était pas infondé

Moscovici “je serai un commissaire à titre plein” by Europe1fr

 

 

 

2017-05-19T00:50:39+00:00