Groupe Eiffel Europe 2017-05-19T00:49:56+00:00

logo2-300x137

Groupe Eiffel-Europe

Présentation

Notre groupe est pluraliste, non partisan ; chacun des membres s’exprime à titre personnel, sans engager aucune institution ni famille politique.

Convaincus que la société civile a un rôle important à jouer en matière européenne, et sensibles  à la responsabilité de la France, il nous a paru utile de nourrir le débat. Tout en visant une discussion large, incluant tous les partenaires, nous nous sommes d’emblée inscrits dans une perspective franco-allemande, en indiquant que nous partageons largement les analyses et orientations du Groupe allemand Glienicker, publiées à l’automne dernier.

L’exercice de rédaction collective justifiait de réunir un groupe restreint, composé de personnes connaissant bien la matière et proches des cercles de décision nationaux et européens. Mais nous comptons organiser un échange avec des publics variés, dans les différentes régions françaises et d’autres Etats membres. Nous verrons, en fonction des échos reçus, s’il y a lieu de rédiger un second document, pour détailler et compléter les propositions.

Pour une Communauté politique de l’euro

Chacun attendait de l’Union économique et monétaire qu’elle apporte la prospérité et améliore les conditions de vie et d’emploi des Européens, en prélude à un  rapprochement politique.

Ses défauts de conception, et des erreurs de pilotage, ont produit l’inverse. Les Européens doutent. Nous sommes néanmoins convaincus qu’il ne faut pas baisser les bras. Les ambitions initiales de la construction européenne  – assurer le bien-être et la paix – sont plus que jamais d’actualité. Tourner le dos à l’Europe serait anachronique aujourd’hui, suicidaire demain.

Sans créer des attentes impossibles à satisfaire, ce qui a trop souvent nourri la déception, une nouvelle étape doit être franchie. L’Europe doit apporter des solutions à des problèmes concrets comme la montée des inégalités et du chômage, tout en contribuant à la préservation de la planète. Elle doit, mieux qu’aujourd’hui, assurer le respect effectif des valeurs qu’elle proclame et qui, au-delà du marché et des procédures, sont susceptibles de rassembler les Européens. Elle doit de nouveau entraîner.

C’est pourquoi nous proposons un choix stratégique : bâtir une Communauté politique, démocratique, à partir de l’euro, en nous rappelant que l’union monétaire était conçue comme le socle d’un projet plus vaste, destiné à unir les hommes et non comme une fin en soi.

Lire la suite de la déclaration

Les propositions pour une Communauté politique de l’euro

Où veut aller la France, dans l’Europe et dans le monde ? Quel est l’avenir, à horizon de dix ou vingt ans, de l’euro et de l’Union Européenne ? Ces questions légitimes ont souvent été laissées sans réponse.

La plupart des gouvernements et des partis politiques s’en sont jusqu’à présent tenus à une approche gestionnaire, « au fil de l’eau ». Les partis radicaux prônent au contraire le repli national et la sortie de l’euro comme si c’était un remède miracle. Une autre réponse, adaptée au monde de 2014, tirant les leçons de la crise et des erreurs collectives, doit être élaborée, pour lancer une dynamique nouvelle.