22 mai 2014, Nice Premium, Sylvie Goulard : Une élue de proximité… en Europe

A deux pas du Palais des Festivals, la Députée européenne a choisie de rencontrer les commerçants et les Cannois qui lui ont déroulé “le tapis rouge”.

Pas de promesses, elle ne marche pas sur l’eau mais du factuel, toujours souriante et pédagogue, elle a écouté attentivement les producteurs réinstallés dans la vallée de la Siagne, aux portes de Cannes, malgré la pression foncière.

“Grandeurs et misères de la vie d’entrepreneur exploitant”

Si la qualité des produits (olives, salades, courgettes du pays) était naturellement au rendez-vous, la Marseillaise Sylvie Goulard les apprécie mais surtout elle connaît parfaitement les enjeux de la politique agricole commune, notamment les excès des aides aux grands céréaliers.

A l’écoute des explications de Pascale Vaillant, elle a été particulièrement attentive aux aides nécessaires pour l’installation des jeunes agriculteurs, observant le saut d’une génération, avec le retour des petits-enfants à la tête d’exploitations, que leurs parents avaient désertés par dépit !

Sylvie Goulard a pris date et lors de son prochain passage, elle se rendra sur le terrain, dans ces exploitations, mais également les parcelles des jardins familiaux et jardins partagés, qui participent de la même politique de recherche de produits de qualité, de vie plus saine et de préservation du cadre de vie et des paysages.

Direction Grasse, une députée au parfum !

A un rythme soutenu, elle a rencontré le Syndicat des Fabricants de Produits Aromatiques pour travailler en amont les lois et directives en préparation, un aspect peu visible des parlementaires européens.

A titre d’exemple, les négociations en cours des traités commerciaux et de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis, ou encore avec le Japon, demandent, pour défendre les industries européennes , de maîtriser parfaitement les réalités économiques et des difficultés juridiques qui s’imposent aux entrepreneurs du secteur, les enjeux de la recherche et des brevets, des réglementations et de leur évolution.

La conclusion d’une journée de campagne de l’une des Députés européennes françaises sortantes , au travail et à l’engagement reconnu par tous ?

Nous n’avons pas le droit de bouder ces élections et de ne pas nous intéresser au rôle du Parlement européen ou de la Commission européenne, qui sera renouvelée dans la foulée.

Accueillie par Pascale Vaillant, élue cannoise et Victoria-Meï Philippe Responsable des Jeunes démocrates, accompagnée par une dizaine de militants de l’UDI et du MoDem, dont Fabien Bénard, Président du MoDem 06.

2017-05-19T00:50:42+02:00