Strasbourg – le 04 avril 2017

 

Le 4 avril dernier, j’ai eu l’honneur d’être reçue à la Cour européenne des droits de l’homme par son président Guido Raimondi.

Nous avons eu l’occasion, au cours de cet entretien, d’aborder la situation des droits de l’homme et de l’État de droit en Europe. Étaient également présents le greffier britannique de la Cour Rod Liddel, le juge français André Potocki, et le directeur de cabinet du Président Monsieur Patrick Titiun.

J’ai toujours eu beaucoup d’estime pour le travail mené par cette institution internationale, chargée de faire respecter la Convention européenne des Droits de l’homme (CEDH), ratifiée par 47 pays.

Son rôle est d’autant plus important aujourd’hui, alors que certains doutes apparaissent sur le respect, par certains de ses membres, de leurs engagements en matière d’organisation d’élections libres ou d’abolition de la peine de mort par exemple.

2017-05-19T00:49:58+00:00